Untitled-1

DUNES & DÉSERT S’ENGAGE !

Depuis toujours, le respect de l’environnement fait partie des engagements de Dunes & Désert. En tant qu’amoureux de la Nature, notre devoir est de la préserver au maximum.

Concrètement, notre objectif au quotidien est de limiter notre impact environnemental en gérant les déchets (ramassage systématique par nos guides dans tous les lieux traversés) et en optimisant les ressources pour
éviter le gaspillage.

Nous sommes conscients qu’une partie de notre activité (les balades en quad) implique pour l’instant une consommation de quelques litres de carburant à chaque sortie.

Tout comme vous, nous attendons la commercialisation de quads électriques, et serons les premiers sur le front dès qu’il sera possible d’en ramener au Maroc.

En attendant le lancement de ces véhicules électriques, la meilleure option que nous puissions vous proposer est la compensation écologique.

La compensation écologique, qu’est-ce que c’est ?

Certaines associations sont spécialisées dans le développement des énergies renouvelables et un don à leur intention permet de soutenir leurs projets qui un à un rapprochent notre société d’un modèle global de gestion plus vert.

Le Maroc est un leader dans la mise en avant des énergies renouvelables et avec la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, il est très facile de participer au projet national.

Vous pouvez alors effectuer un don et compenser l’impact de votre activité lors de l’achat en ligne d’une activité Dunes & Désert. Sélectionner seulement l’extra « Compensation écologique » et établissez vous-même le montant de votre don.

Il est aussi possible d’effectuer un don vous-mêmes directement par carte bancaire en estimant votre compensation volontaire avec le Calculateur de CO2 (http://calculateurco2.org/) :

À titre indicatif :

– Une balade en quad (350cc) d’une demi-journée avec transferts : moins de 1€ par personne.

– Une journée en 4×4 Toyota roulant avec une puissance fiscale de 12cv : 0,5€ par véhicule.

– Un vol Paris-Marrakech aller simple : 11,50€ / personne / trajet.

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement a été créée en juin 2001, à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. La présidence en a été confiée dès le départ à SAR la Princesse Lalla Hasnaa.

La mission fondamentale de la Fondation est la sensibilisation et l’éducation au développement durable.

Dans cette mission, la Fondation s’adresse à tous les publics, depuis les écoliers jusqu’aux décideurs politiques et économiques, en passant par le grand public.

La Fondation développe des programmes dans les six champs d’action suivant :

1/ L’éducation à l’environnement dont l’objectif est de sensibiliser et d’initier tous les publics aux enjeux du développement durable ;
2/ La sauvegarde du littoral dont l’objectif est de préserver les zones humides et les milieux littoraux menacés par les activités anthropiques ;
3/ Le tourisme durable dont l’objectif est de faire évoluer les pratiques et de réduire les pressions sur l’environnement du secteur ;
4/ Air & Climat dont l’objectif est de sensibiliser à l’amélioration de la qualité de l’air et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ;
5/ La restauration de jardins historiques dont l’objectif est de sauvegarder des patrimoines exceptionnels, d’améliorer le cadre de vie des riverains et d’en faire des lieux d’apprentissage et de sensibilisation à l’environnement ;
6/ La Sauvegarde et le Développement de la Palmeraie de Marrakech  dont l’objectif est de limiter  la dégradation de la palmeraie  par la plantation et l’entretien de palmiers adultes, la gestion efficiente de l’eau en réutilisant notamment les  eaux traitées  pour l’arrosage et le  pompage solaire et  l’inclusion de la population locale par le soutien au développement de l’Agro écologie.

En savoir plus (http://www.fm6e.org/)

Le Maroc et les énergies renouvelables

Étant donné que le Maroc ne dispose pas de ressources en pétrole ou en gaz naturel, il doit importer 95% de l’énergie qu’il consomme. Le gouvernement s’est donc penché sur la question des énergies renouvelables il y a plus de 10 ans.

Le plan vert marocain s’appuie sur le développement des énergies éoliennes, solaires et hydrauliques et prévoit notamment de porter la part des énergies renouvelables à 42 % du mix énergétique du royaume d’ici 2020, puis à 52 % d’ici 2030. Elle est aujourd’hui de 26 % et devrait continuer de grimper compte tenu de la politique incitative voulue par le Roi Mohammed VI et du potentiel considérable dont dispose le pays.

En effet, le Maroc possède la plus grande centrale solaire thermique à côté de Ouarzazate, qui s’étendra bientôt sur 30 km2, avec pour objectif de mettre en service 2000 MW à l’horizon 2020.

En ce qui concerne l’énergie éolienne, le plan de développement national a d’ores et déjà permis la mise en service de plusieurs fermes éoliennes dont la plus grande centrale éolienne d’Afrique inaugurée fin 2014 à Tarfaya, sur la côte atlantique dans le sud du pays. Nommée Tarrec, elle affiche une capacité totale de 300 MW et constitue une première étape vers un développement beaucoup plus important de la filière.

L’hydroélectricité constitue enfin une autre filière de production déterminante pour le pays. La capacité électrique installée est actuellement de 1.770 mW, dont 460 MW sous forme de stations de transfert d’énergie par pompage (STEP), auxquels s’ajouteront avant 2020 les 350 MW de la nouvelle centrale hydraulique d’Abdelmoumen. En outre, plus de 100 MW de petites centrales hydrauliques seront développés dans le cadre de la loi relative aux énergies renouvelables entre 2017 et 2019. Le gouvernement compte également beaucoup sur les initiatives locales et sur le travail des associations et ONG pour favoriser le développement des énergies renouvelables de proximité et le maillage du réseau sur le territoire.

En savoir plus : https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-168848-les-energies-renouvelables-se-deploient-au-maroc-2079981.php